16 avril 2020, atelier technique « L’ajustement aux risques dans les modèles de financement. Réflexions et questions à partir des travaux de l’ATIH pour l’expérimentation de modes de financement innovants »

L’ajustement aux risques dans les modèles de financement. Réflexions et questions à partir des travaux de l’ATIH pour l’expérimentation de modes de financement innovants (article 51 LFSS 2018)

Nathalie Rigollot (ATIH)

16 avril 2020
Hôtel-Dieu, Amphithéâtre Dupuytren,
1 Parvis Notre-Dame, 75004 Paris

Pour télécharger le programme complet du cycle d’ateliers techniques en format pdf.

Pour télécharger la synthèse reprenant les présentations et les discussions de la seconde séance de l’atelier technique_atelier en format pdf.


L’atelier technique

Le concept d’ajustement au risque prend une importance croissante dans les réformes actuelles des systèmes de santé. En France, l’évolution des modes de financement, promus dans l’article 51 de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) 2018, traduit la volonté de réorganisation des soins autour du parcours patient, impliquant des changements structurels de comportement des offreurs de soins. Les expérimentations de modes de tarification innovants visent notamment la prise en compte des paramètres de coût pertinents. Les réflexions sont cependant plus larges puisque l’ajustement au risque individuel, visant à plus d’équité et de justice dans le système de santé, peut aussi être utilisé pour affiner les indicateurs d’évaluation de la qualité des soins.
Sur ce sujet d’actualité, la Chaire Hospinnomics, en collaboration avec Grégoire Mercier du CHU de Montpellier et Nicolas Sirven de l’EHESP, propose un nouvel atelier technique permettant de partager les expériences, connaissances, ainsi que les problématiques auxquelles les acteurs sont aujourd’hui confrontés autour de l’ajustement au risque.

Les objectifs

  • Accueillir l’ensemble des décideurs, professionnels et chercheurs s’intéressant déjà aux questions d’ajustement au risque ou curieux de les découvrir ;
  • Présenter les modalités d’ajustement au risque, leurs utilisations et les méthodes permettant de les mettre en oeuvre ;
  • Proposer des pistes de réflexion, ainsi que des axes de recherche pour répondre aux enjeux actuels de l’ajustement ;
  • Démontrer l’intérêt d’une réflexion commune décideurs-chercheurs ;
  • Rédiger un rapport de synthèse de l’ensemble des réflexions de l’atelier dont chaque acteur pourra se saisir pour ses propres réflexions et actions.

Pour nous contacter : seminaire.hospinnomics@gmail.com

Publié le 16 avril 2020